en passant L’avocat, le must des intolérants gourmands

Aujourd’hui je vous vais présenter un aliment dont les archéologues auraient trouvé des traces datant de 8000 ans avant notre ère chez les Aztèques et les Mayas. Ce fruit – (car il s’agit bien d’un fruit) – aurait été offert en cadeau de bienvenue à l’explorateur espagnol Hernan Cortes lorsqu’il a débarqué au Mexique au 16ème siècle. A l’époque un chroniqueur accompagnant Cortes aurait décrit l’avocat comme « une sorte de beurre » avec un goût « délicat et crémeux ». Ce précurseur avait-il prévu l’importance que cet aliment prendrait auprès des intolérants aux produits laitiers ?

Bref, nous connaissons déjà l’avocat sous sa forme salée, vous en avez sans doute déjà profité sous forme de guacamole à l’apéro ou seul en entrée avec une vinaigrette. Pour ma part, j’ai eu la chance d’être étudiante en échange universitaire au Chili où l’avocat est produit sur place et le repas du soir pouvait consister en toasts accompagnés d’avocat (mais çà marche très  bien le matin au petit déjeuner).

Néanmoins, c’est dans les recettes sucrées qu’il révèle tous ses talents de substitut naturel. En effet, pourquoi se priver d’un bon smoothie cacao à base d’avocat au petit déjeuner ? Et qui ne succomberait pas, au goûter ou au dessert, à une crème au chocolat minute, sans laits animaux, sans blancs d’œufs et sans cuisson, tout cela grâce à l’onctuosité de l’avocat ?L’avocat sert également de base à un parfait de chia à la framboise. Certains vegans vont même jusqu’à remplacer le beurre en patisserie par l’avocat.

A SAVOIR

L’avocat pousse sur un arbre, mais il faut deux arbres avocatiers pour arriver à une fécondation. L’avocat ne mûrit jamais dans l’arbre mais uniquement sur le sol.

On peut trouver de l’avocat toute l’année mais on le consomme surtout d’octobre à avril. L’avocat sur nos étals provient surtout du Mexique ou du Chili, mais on le cultive également en Espagne, en Israël et en Grèce.

L’avocat contient plein de protéines et d’acides gras. Mais il est préférable d’en consommer qu’une moitié à la fois. Si on est seul ou en nombre impair il est recommandé de conserver l’autre moitié au frigo avec son noyau à l’intérieur assaisonné de jus de citron. Et enfin, on peut accélérer son mûrissement en le mettant au frigo.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.