en passant Le pot au feu, un classique de saison

Aujourd’hui nous allons faire un peu d’histoire grâce à un plat de saison avec des ingrédients locaux : le pot au feu. Au Moyen Age,  les paysans faisaient toujours mijoter de la viande au pot avec des légumes. A chaque fois qu’ils se servaient en légumes, ils en remettaient de nouveaux dans le pot (entre nous cela devait faire un super bouillon). Cette viande au pot a influencé plusieurs variantes régionales et aurait même inspiré le pho (une soupe vietnamienne qui se prononce en réalité feu !)

Cette semaine nous nous sommes inspirés d’une recette familiale (du côté de mon compagnon). Le conseil familial le plus précieux : pensez à écumer régulièrement le plat (enlever la mousse blanche qui se crée à la surface du fait-tout). Autre conseil important : demandez du plat de côte à votre boucher que vous ferez cuire avec son os (c’est vraiment meilleur !), mais s’il n’en a pas vous pouvez prendre du paleron.

Temps de préparation : 20 min

Temps de cuisson : 3 heures

Ingrédients

Plat de côte (partie du boeuf souvent utilisée pour le pot au feu) – minimum 150 g par personne pour des mangeurs adultes

4 carottes

3 poireaux

3 navets

1 céleri-branche

1 oignon

4 clous de girofle

1 bouquet garni

ail

sel

poivre

pommes de terre facultatives à cuire à part

Préparation de la recette

Epluchez les carottes et les navets. Coupez les carottes et les navets en bâtonnets. Emincez les blancs de poireaux et le céleri branche en rondelles. Epluchez l’oignon et insérez 4 clous de girofle dans l’oignon. Liez les verts de poireaux entre eux grâce à du fil alimentaire (cela leur évitera de se déliter lors de la cuisson !) Dégermez l’ail. Mettez tous ces légumes, l’oignon, l’ail et le bouquet garni dans un faitout comprenant 3 litres d’eau bouillante.

Rincez la viande et mettez là également dans l’eau bouillante (avec l’os!) Baissez le feu et faites mijotez votre pot au feu à feux doux pendant 3 heures. Pensez à écumer régulièrement.

Quelques remarques avant que vous ne commenciez la dégustation : la photo ci-dessus n’est qu’une suggestion de présentation (l’abus d’alcool étant dangereux pour la santé). Néanmoins un côte du Rhône (consommé avec modération) accompagne bien le pot au feu. Si vous souhaitez manger votre pot au feu avec des pommes de terre, pensez à faire cuire les pommes de terre séparément (car elles risqueraient de troubler le bouillon du pot au feu). Tout est dit, il ne vous reste plus qu’à vous régaler!

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.